Bienvenue, visiteur! [ S'enregistrer | Connexionrss

Facebook Easy-Net.euTwitter Easy-Net.euFlickr Easy-Net.euTumblr Easy-Net.euFeed le-jura.info
contact portail

Le Climat

Le Jura, qui est une des régions de France les plus éloignées de toute mer, possède un climat semi-continental connu pour sa rudesse peu habituelle en Europe occidentale. La présence du massif montagneux occupant la partie orientale du département introduit des particularités en raison des différences d’altitude propre à chaque secteur. Trois grandes divisions climatiques partagent le Jura :

  • Les zones de plaines et le Revermont ne subissent pas l’influence de l’altitude qui est partout inférieure à 400m. Les étés sont chauds et humides, les hivers tempérés et peu enneigés. L’automne bénéficie souvent de conditions d’ensoleillement exceptionnelles permettant au vignoble jurassien d’atteindre une maturité remarquable.
  • Sur le premier plateau et dans la petite montagne, l’hiver est plus vif et plus précoce qu’en plaine, et la neige plus fréquente.
  • Lorsqu’on aborde les plateaux suivants, et plus encore la haute chaîne, le climat montagnard devient dominant : des étés plus humides, avec de fréquents orages parfois violents, et des hivers souvent interminables. Les saisons intermédiaires sont très courtes puisqu’il n’est pas rare de voir la neige tomber dès la fin du mois d’octobre jusqu’au début du mois de mai. En janvier et février, dans certaines zones battues par la bise glaciale (village de Saint-Pierre, non loin de Saint-Laurent-en-Grandvaux, ou dans la région des Rousses), les températures atteignent fréquemment des records de froid. Le massif du Jura possède le record de France de -41°C 1, en 1985 à Mouthe (937 m d’altitude) situé dans le Doubs, à la limite des deux départements. Les lacs sont alors gelés et la neige s’installe pour de longs mois.

Texte soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Climat du département du Jura de Wikipédia (Historique).